Le Havre au temps des migrations bretonnes

Par vagues successives, le XIXe siècle a consacré Le Havre comme une ville bretonne de migration. Comme quai de transit vers Paris ou la lointaine Amérique, mais surtout comme lieu d’ancrage d’une main d’oeuvre peu qualifiée et disponible aux difficiles métiers de la mer que nourrit un port en plein développement.

Catégorie:
Cet article vous intéresse ?    Achetez le numéro    Abonnez-vous

Ajoutez votre réaction