Dans ses murs et dans son âme

Après Paris et New York, Le Havre est considérée comme la troisième ville au monde où l’émigration bretonne a pris ses aises. C’est le quartier Saint-François qui raconte le mieux cette histoire d’hommes et d’océan, entamée il y a cinq cents ans.

Catégorie:
Cet article vous intéresse ?    Achetez le numéro    Abonnez-vous

Ajoutez votre réaction