L’amour à fleur de peau et de mots

Double première pour le court métrage Je les aime tous, portrait de l’écrivain et prostituée suisse Grisélidis Réal. Le documentariste Guillaume Kozakiewiez s’essaie avec brio à la fiction sous la houlette de la jeune maison de production Les 48e Rugissants.

Catégorie:
Art
Mots clef:
Cet article vous intéresse ?    Achetez le numéro    Abonnez-vous

Ajoutez votre réaction